L’état va faire des économies sur votre santé

Fin des débats ! Quelques heures avant son discours prononcé le 13 Juin 2018 à Montpellier, le président Macron a présenté les fondements de sa vision politique, base de réflexion des prochaines réformes sociales. L’occasion d’entendre les paroles officielles de l’interessé concernant le secteur de la santé :

«  On doit mieux prévenir et mieux responsabiliser tous les acteurs » Emmanuel Macron

Malgré une popularité en demi teinte suite à son élection, Monsieur Macron a fait savoir à l’ensemble des professions médicales un remaniement prochain. Un désengagement clairement annoncé dont les conséquences sur le quotidien des français n’a pas fini de faire couler de l’encre, explications

Les petits chiffres de la santé

Se soigner coûte aujourd’hui de plus en plus cher avec un système à bout de souffle. Ces mots forts sont empruntés au patron de l’ordre des médecins. Entre les adhérents qui « disparaissent des listes » de la sécurité sociale, les personnes atteintes de pathologies peu connues ou encore victimes d’erreurs administratives, la prise en charge des soins est sujette à de très nombreux oublis. Il va s’en dire qu’en amont des scandales en constante augmentation, une coupe budgétaire a fait augmenter la charge de travail à un personnel déjà débordé et en sous effectif.

Si vous ajoutez la volonté de responsabiliser les français sur leur propre santé, vous comprendrez que la situation financière n’est pas reluisante. Car en 2017 le déficit pour les seuls établissements hospitaliers public avoisinait les 1 milliard d’euros ( source : Fédération hospitalière de France ). Un chiffre fort avec une conséquence évidente au vu du discours : un recul de la prise en charge collective.

Pourtant, la France a toujours été parmi les leaders mondiaux de l’entraide sociale dans le monde. Aux antipodes de celui Américain, son modèle permettait à toute personne riche et son contraire de bénéficier des mêmes chances de traitements. Désormais, c’est de l’histoire ancienne avec une série de mesures qui vont faire corréler le système actuelle et celui d’Outre Atlantique. Il faudra payer cher pour se « soigner car le curatif n’est plus financièrement viable » selon le Président de la République. Un cheval de bataille mené sur tous les fronts et dont les applications commencent à se définir.

Exposition cancérigène – Votre métier est-il à risque ? cliquez ici pour le savoir

La réforme prochaine du système de santé Français se scindera en deux étapes : la privatisation progressive des soins curatifs et la prise en charge progressive des actes de prévention. Car prévenir sera toujours plus efficace que guérir. Ainsi, les professionnels des soins, le personnel du monde hospitaliers, les mutualistes et tous les acteurs de la guérison devront faire un choix ; autrement dit, adopter un modèle plus « américanisant ». Les soins seront moins remboursés et le patient devra privilégier des traitements à la hauteur de son porte monnaie au détriment de solutions plus efficaces

La prévention santé sera t-elle mieux remboursée ?

La question est posée même si la réponse ne sera pas immédiate car l’urgence étatique réside dans la réduction des dépenses de santé. Pourtant, le maître mot de ce grand discours est la responsabilisation des acteurs du marché. Mais dans la mesure où ce marché n’est constitué à 90% que de soins, le modèle de « santé publique » est dans le flou.

Au milieu du discours, l’insistance de la prévention est perceptible. Car la volonté du Président est d’aider au remboursement des actes préventifs afin de réduire le pourcentage d’actes curatifs. En effet, près de la moitié des personnes reçues pour une intervention curatives auraient pu éviter cette dépense – désormais chère à l’état – si la prévention avait été appliquée plus tôt. Mais ce modèle préventif appelé également prophylaxie n’a pas encore été débattue ni même présenté sous la forme d’un projet de loi. Le chemin de la prophylaxie est encore long bien que le Président actuel reconnaisse tout son potentiel.

Parce que votre santé n’est pas un levier de spéculation, Lifextend a créé un outil de prévention complet pour le bien de toute et tous. Sous la forme d’une application mobile, cette solution permet de mieux prévenir les risques de santé auxquels chacun peut être exposé. Stress, environnement ou encore alimentation sont autant de sources nuisibles affectant votre foie, vos poumons et plusieurs organes. Derrière une douleur, musculaire, une insomnie ou encore une perte d’appétit peut se cacher une carence en vitamine ou oligo éléments, réduisant vos capacités naturelles. Ces petits désordres seront les moteurs de troubles plus importants mais en s’attaquant à ces petits pépins avant leur émergence, le risque de pathologie chute fortement. Tout l’enjeu la prévention et de la prophylaxie réside dans l’élimination des actions, habitudes et pratiques qui affectent votre bien être.

Simple et facile d’utilisation, l’application mobile Lifextend – téléchargeable gratuitement – répond aux problématiques santé en agissant au meilleur moment : avant que la maladie ne se déclare. Soyez acteurs de votre santé en anticipant vos risques environnementaux, génétiques ou sanitaires grâce à un algorithme développé spécialement pour la prophylaxie. Découvrez les bienfaits de la technologie pour le bien commun. Téléchargez Lifextend !