Le manque de sommeil en 3 leçons

Manquer de sommeil est devenue d’une grande banalité dans nos quotidiens si dense. Quelque soit les manières dont nous tentons d’aborder le sujet la réponse est inévitablement la même : « Je manque de sommeil »


Pourtant, nous savons tous à quel point ses bienfaits sont nécessaires à notre croissance, notre épanouissement et dans les moments clef, notre guérison. Alors pourquoi ne consacrons-nous pas plus de notre temps vers une réduction du manque de sommeil ? Serait-ce par fainéantise, par mimétisme ou est-ce le reflet de nos vies modernes ? La réponse à ces questions apparaissent plus loin. Toutefois, si vous souhaitez optimiser votre sommeil et le repos qui va de paire, téléchargez notre application santé Lifextend et obtenez des réponses personnalisées liées à votre mode de vie.

Le cumul de sommeil en retard

Le plus souvent, le manque de sommeil se traduit par une accumulation de perte de temps ; que ce soit lors des phases de couché ou de réveil. On prend alors conscience lentement de l’emprise de nos mauvaises habitudes d’avant nuit. Les distractions de minuits, les sportifs de la dernière heure, les profils de type anxieux et stressés sont autant de gênes à l’accélération de la phase d’endormissement, plus vitale que jamais. Dès le réveil, les personnes somnolent, tentent de faire une micro sieste mais rien y fait. Le rythme biologique est naturellement fait pour être éveillé en même temps que la pleine journée. Modifier cette logique peut être très lourde de conséquence. Car le manque de sommeil entraîne des conséquences plus lourdes que ce que la majorité des personnes pensent. Notre horloge interne ne nous pardonnerait pas une confusion des cycles…

Le manque de sommeil au bon moment

En reprise du paragraphe précèdent, le manque de sommeil est aussi lié à nos habitudes de vies. Une personne dont le travail en semaine oblige le réveil aux alentours de 7h00 du matin, en cumulant une vie nocturne le week-end, sera certain d’être victime de manque de sommeil. Pourquoi ? Tout simplement parce que son rythme biologique est synchronisé sur la semaine et non les deux jours du week-end. Cette notion est très complexe car bon nombre de personnes ne veulent pas sacrifier leur temps de liberté du week-end quitte à cumuler une fatigue devenant par la suite chronique, ce que nous verrons plus loin. En revanche, il existe des cas plus graves mais aussi des exceptions :
Les personnes travaillant en 3 fois 8 heures sont les profils les plus à risques. D’une part parce que la variation des rythmes perturbe très fortement la logique de sommeil du corps. Ceci a pour effet de ne plus avoir la notion du bon moment pour s’endormir. D’autre part parce que les variations du rythme de sommeil sont toujours sous influence du soleil et des rayons lumineux qui vont de paire. En effet, le manque de sommeil entre en incohérence avec les horaires d’ouvertures des magasins et lieux de consommations. Délaissant la personne ayant travaillé à des horaires inadaptés devoir se débrouiller pour effectuer ses achats lors des horaires d’ouvertures, alors qu’il devrait profiter de ce timing clef pour effectuer le repos mérité


Les personnes travaillant exclusivement de nuit sont également des profils très à risques. Il n’est plus besoin d’évoquer la notion de changement puisque le corps s’habitue progressivement à ce rythme nocturne. Toutefois, le temps de sommeil constaté dans de nombreuses études chute et la récupération nécessaire s’envole. Le manque de sommeil lié au travail de nuit créé des effets en cascade sur l’évacuation des déchets produits par le cerveau : les déchets intra et extra cellulaires dont le nettoyage est vital pour notre cerveau.

Les stressés du sommeil

Enfin, prenez en compte que le manque de sommeil dépend aussi de notre état de forme mentale. A ce titre, il est judicieux de télécharger l’application Lifextend pour avoir une vision claire et précise de l’ensemble de nos risques et des solutions qui vont de paire. Car le manque de sommeil peut aussi être la résultante d’un trouble ou d’une intoxication cérébrale issue de votre environnement, de votre alimentation, de vos interactions ou encore de votre propre volonté. L’esprit n’est pas toujours en synchronisation avec notre corps et la conséquence se résume parfois aux insomnies qui nous tiraillent chaque mois ou semaine sans crier gare. En claire, les causes du manque de sommeil est bien plus fourbe qu’on pourrait croire. Il faut une transparence et une visibilité sur notre quotidien pour saisir les facteurs clefs de notre repos et des bienfaits allant de concert. Nous vous invitons à télécharger cette application prédictive unique en son genre, la première de sa génération, Lifextend… Grâce à elle, non seulement vous optimisez votre corps face au manque de sommeil mais vous obtiendrez également des solutions personnalisées pour vous optimiser de manière complète et générale. Votre sommeil n’a pas de prix, quoi qu’on vous le dise, votre bien être et santé tout autant. Alors, considérez l’application Lifextend comme votre un soutien qui vous veut du bien…