Trop de ménage, tue.. tout court ! La preuve scientifique

Si la propreté est votre passion ou que nettoyer est aussi vitale que respirer, cet article est à lire avec attention. Car désormais, il est avéré que la pratique régulière du ménage avec les produits qui vont de paire est hautement à risque pour la santé humaine, explications…

Nettoyants ménagers – Attention danger

Une vaste étude Norvégienne menée sur une population de 6000 personnes a mesuré la contamination ainsi que les risques des produits chimiques utilisés chaque jour par des millions de foyers lors du ménage. Cette étude a permis de définir les risques sanitaires liés à l’utilisation des produits de nettoyage courants. Et les résultats, publiés dans le « American journal of respiratory and critical care medecine », ont été très clairs : le principal risque de ces produits, utilisés régulièrement, se concentre autour des poumons. Le système respiratoire et les organes liés peuvent connaître de forts dysfonctionnements.

L’étude a également montré que les femmes sont plus fortement touchées, la faute à une tradition sociétale définissant la femme comme la maîtresse du foyer et de sa propreté. Une habitude qui perdure, condamnant les femmes à une exposition plus forte et un risque doublé.
Les conséquences méritent toute votre attention car en terme de risque et équivalence, une personne ayant fumé 20 cigarettes par jour pendant une dizaine d’année minimum subit le même niveau de risque qu’une personne faisant le ménage avec ces produits ménagers quotidiennement pendant 10 ans ! La source de ce rapport ne peut être critiquée car l’analyse de milliers d’usagers sur une durée 20 ans est une méthode transparente et efficace.

L’étude conclut sur la proposition du port d’un masque lors des séances de ménage afin de réduire l’exposition de ces agents nocifs. Il est toutefois recommandé de se renseigner sur les masques homologués afin de ne pas dépenser son argent sur des objets contrefaits, n’ayant fait l’objet d’aucun contrôle. L’autre proposition de ce rapport suggère l’utilisation de produits nettoyants naturels, ce que nous verrons plus loin…

Substances à risque – la valse des marques

Une enquête menée par 60 millions de consommateurs a révélé les marques de produits ménagers à risque. Une enquête parue en 2016 qui a levé le voile sur une dizaine de marques avec leurs composants chimiques. Classé par catégorie, l’enquête nous livre le ou les mauvais élèves en matière de santé et sans surprise, les marques les plus connues sont très souvent sur le podium.
Pour arriver à ce résultat, il fallut se munir d’une patience extrême car les industriels ne jouent pas le jeu. Alors que la loi leur impose d’afficher la composition de leur produit, aucun industriel n’expose clairement tous les ingrédients sur ses emballages. Il faut donc mener ses recherches de manière indépendante..

Anti bactérien et désinfectant

Dettol, une marque avec sa ligne de produits désinfectants est la pire qui soit concernant la santé humaine, irritation des voies respiratoire et cutanées à la clef.

Produit nettoyant surpuissant

« Encore une victoire de… » un slogan des plus connus pour une marque qui s’est imposée dans de nombreux foyers. Pourtant, les produits stars de la gamme Canard WC sont comptés comme les pires de leur catégorie. Ex aequo avec Canard WC, la marque Mr Propre et son emblème masculin assure aussi le show de la nocivité. Tellement puissant et propre qu’il s’attaque aussi à votre intérieur !

Lingettes nettoyantes

La marque Harpic détient le bonnet d’âne de la nocivité avec une nouvelle fois, irritation des yeux, des voies respiratoires et de la peau à risque, tout un programme…

La liste complète est bien plus longue et le nombre de marques ne cesse de s’allonger. Mais les microparticules des sprays ont été recensés comme les plus nocifs de manière absolue. Cet exemple pour démontrer que les marques les plus commerciales ne jouent pas le jeu en désinformant leur clientèle sans retoucher à la composition pourtant nocive de leurs produits. Un manque de transparence qui affaibli pourtant les capacités pulmonaires de leurs usagers… Mais qu’importe, pourvu que le chiffre d’affaires se maintienne ! La santé des clients n’est pas une priorité.

Pour reprendre les conclusions de l’enquête Norvégienne, les produits naturels de nettoyage se suffisent à eux même pour un résultat identique mais non polluant. A titre d’exemple, le bicarbonate de soude – pourtant utilisé dans l’alimentation – peut faire un travail de nettoyage efficace de la même manière que le vinaigre blanc ou le savon noir. Bien moins nocifs, ces produits vous permettront de maintenir votre logis propre sans affaiblir votre santé, car sans elle, rien ne perdure et tout s’arrête.

Vous avez donc le choix entre une prévention active, avec l’utilisation de produits naturels, ou attendre qu’un mal se développe et emprunter la voie de la guérison. Mais n’oubliez jamais que prévenir sera toujours plus simple et économique que guérir…

Sources