Dis moi ton cancer, je te dirais où tu vis !

Alors que les analyses affluent sur les risques alimentaires de produits dits « cancérogènes », les conséquences de la pollution des sols ne sont que peu développées. Alors que les terres sur lesquelles sont construites crèches et maisons de retraites s’achètent à bas prix, aucune analyse des sols n’est effectuée. Pourtant, lorsqu’une usine de traitement de métaux lourds est détruite, pour qu’un bâtiment soit reconstruit sur ses fondations, la contamination des sols est une évidence. De même, lorsqu’une usine chimique rejette de toutes les manières possibles les polluants qui la compose, les habitations aux alentours risquent une contamination lente et continue…

Dis moi ton Cancer je te dirais où tu vis

Au vu des scandales à répétition passés médiatiquement sous silence, la question mérite d’être posée. Mon « futur » cancer est-il la conséquence de mon environnement ? A cette question lourde de conséquence, la prudence reste de mise. Car sans analyse complète, tout ceci n’était que supposition. Cependant, ce qui était vrai hier ne l’est plus aujourd’hui, grâce à la corrélation des données sur de multiples années. Reins, foie, poumons ou encore coeur… Un grand nombre de ces organes sont victimes d’une intoxication lente et continue. Et le risque se multiplie si la durée d’exposition dépasse la décennie. Comment savoir si notre environnement est propice à l’apparition de maladies ? Que faire si mes problèmes de fertilité sont une des conséquences ? Quels sont les moyens de s’en prémunir ? L’application mobile Lifextend a conçu un algorithme de prévention santé, basé sur le risque environnemental des sols et la pollution aérienne. Pour les curieux…

Un polluant + un autre polluant = 3 risques pour la santé

Arsenic, plomb, cadmium ou encore hydrocarbure, des noms médiatisés dont on ne saisit la pleine importance de leurs effets. Amiante, mercure, créosote.. ces appellations à consonance parfois enfantine sont de véritables tueurs de l’intérieur. Plus personne ne peut nier la dangerosité de ces substances chimiques, c’est désormais un fait. En revanche, lorsqu’il faut faire le lien entre surexposition et santé humaine, personne n’apporte sa pierre à l’édifice. Sans doute pour la simple raison que lorsqu’on identifie un coupable, la responsabilité imputée se calcul en millions d’euros. Mais notre santé a t-elle un prix ? Sommes-nous condamnés à subir ces pollutions invisibles qui ne disent pas leur nom ?

 manipulation - 5 sens

Il faut croire que non ! Pour illustrer ce propos, prenons le créosote appelé également goudrons de houille : un polluant très utile pour le traitement de certains bois. A première vue aucun risque pour l’homme sauf que le créosote est omniprésent dans tous les chemins de fer et les bois de traverse qui y sont associés. En conclusion d’une part, le créosote protège le bois de la pourriture. D’autre part, il attaque le système respiratoire de manière lente et continue pour toute personne vivant à proximité d’un chemin de fer, d’une gare, etc… Mais rassurez-vous, le créosote se retrouve également dans d’autres lieux comme les poteaux électriques… Car ce n’est pas l’exposition passagère qui pose problème mais son accumulation. De plus, en supposant que votre domicile soit à proximité d’une aire d’autoroute, vous cumulez une contamination croisée, attaquant à la fois votre système nerveux, vos voies respiratoires et quelques autres organes…

NOTRE CORPS EST FACILEMENT MANIPULABLE, DÉCOUVREZ COMMENT ICI

Un cocktail des plus morbide, triple peine pour votre seule habitation… Nous pourrions continuer les exemples avec une crèche construite à proximité d’un champ cultivable, un hôpital édifié sur une ancienne usine chimique ou encore une maison de retraite qui jouxte une zone classée à risque… Au delà de l’inquiétude possible à la lecture de ces lignes, l’ignorance est tout aussi pernicieuse. Car lorsqu’une maladie apparaît, on ne recherche pas la cause pour ne s’occuper que des conséquences : laissant le mal s’installer durablement et finalement triompher. Pourtant, en résolvant la cause, on a plus de chance de résoudre un problème, c’est à la fois simple et mathématique comme une évidence. Et cette évidence nous a conduit à concevoir un outil consultable pour tous recensant les risques environnementaux dont vous êtes la cible.

Le Top 3 des départements les plus nocifs de France

Après de longues recherches, nous avons établi un lien de risque/santé entre l’exposition aux substances chimiques et la déficience de certains organes. Le plus difficile étant d’obtenir suffisamment de données pour augmenter la fiabilité des résultats. Et la France dans son ensemble de villes, de communes et régions recèle une somme de données précieuses.

L’équipe autour de l’application Lifextend a pris le temps d’analyser un grand volume de données pour établir de manière précise toutes les conséquences possibles ( directes, indirectes et croisées ). Il fut nécessaire de consulter tout document résumant l’implantation des usines, d’analyse des eaux, rivières, fleuves etc. Mais également obtenir les rapports des incidents maritimes ou sur route pour obtenir une première vision de l’intoxication globale.

Dans un second temps, il fut obligatoire de pondérer mathématiquement tous les risques recensés afin d’établir les fondements d’un calcul, base de l’algorithme. Au final, la base de données représente plusieurs milliers d’information. La suite se résume en la création d’une formule mathématique pour obtenir un pourcentage de risque zone par zone, département par département. Et à ce stade, les résultats trouvés furent très loin des idées préconçues.

Alors que le bassin parisien est réputé pour sa pollution environnementale, l’accumulation des données a permis d’y voir plus clair. Le classement des départements les plus nocifs pour l’homme a exclu du trio de tête Paris, l’Essonne ou encore la Seine et Marne. A la place, des départements dont on nie la dangerosité des nuisances croisées : le département du Nord, du Pas de Calais ou de la Loire Atlantique…

Chaque donné a permis d’établir un classement des 10 départements les plus nocifs de France avec le détail des risques liés. Toutes ces informations sont accessibles à l’intérieur de l’espace « Bien-être quotidien » avec un panel de solutions pour prévenir sa santé à 360 degrés.

Désormais, il ne faut plus entendre « Dis moi ton Cancer, je te dirais où tu vis » mais plutôt :

«  DIS MOI OU TU VIS, JE SOIGNERAIS TON CANCER AVANT QU’IL N’ARRIVE »

Parce que prévenir sera toujours plus efficace que guérir, Lifextend veut permettre à chacun de prendre en main sa santé. Pour cela, il suffit de télécharger l’application mobile, d’utiliser l’algorithme et les conseils bien-être.

Votre santé n’a pas de prix, elle mérite le meilleur.

Car le plus important, c’est que la vie demeure…

Plus d’informations ici 

Cet article est dédié à la mémoire de Grégoire,